R2087

Bienvenue sur mon blog

carrosserie

Grace au forum, on rencontre Pierre, qui va nous dépanner avec les 4 portes (en trés bon état), les ailes avant, l’habillage intérieur, le siège passager et diverses autres petites pièces.

0000377.jpg000303.jpg0000304.jpg

Après remise de la tole à nue et redressage, notamment au niveau d’un « tire-clou », un mastic polyester armé fibres de verre est appliqué, puis en finition un mastic classique ; dans le cas des ailes arrière où la tôle avait fondu par endroits sous la rouille, un traitement antirouille a été appliqué sur ce qui restait de tole ; puis de la mousse polyurétane expansive a été injectée dans les parties creuses ; après séchage, découpage de la mousse en reprenant les formes de la carrrosserie : à partir de là, le mastic armé fibres de verre a pu être appliqué pour recouvrir le tout : en quelques mots c’est vite dit, en pratique ça a pris plusieurs semaines pour « reprendre » tous les défauts du véhicule!!

0000509.jpg0000309.jpg0000310.jpg0000520.jpg0000641.jpg

tolerie: les bas-cotés

Les bas côtés, points sensibles de ces engins sont soumis à corrosion perforante du fait de la présence d’une traverse en bois, qui, en raison d’une humidité permanente finissait par rouiller complètement ; la traverse en bois n’étant donc plus là pour assurer son rôle de rigidification du bas de caisse, il a fallu choisir un système qui joue la double fonction de rigidification et de carrosserie : on a donc choisi de recouvrir la partie corrodée (après traitements) par 2 éléments rivetés, prenant en sandwich la partie d’origine. La tôle est en monel (matériau totalement inoxydable) de 1mm d’épaisseur. Le résultat est totalement satisfaisant, tant du point de vue de la résistance mécanique que de l’esthétique.

0000500.jpg0000504.jpg0000506.jpg0000515.jpg0000518.jpg

CHANGEMENT DE SIEGE : Le siège d’origine n’existait plus quand j’ai acheté l’ambu, il fallait donc en trouver un en état… Les prospections nous laissent le choix entre un siège d’origine, fixe et non réglable en occasion ou l’adaption d’un autre siège, réglable en hauteur, longueur et inclinaison dossier, neuf, dont le véhicule pour lequel il était prévu d’origine n’a pas été identifié. Comme on aime les complications, le choix se porte sur le deuxième! il va donc falloir modifier complètement le système de fixation sur le fourgon, car il est plus haut et plus large que le fauteil d’origine : découpe du passage de roue, raccourcissement du support de fixation en hauteur, façonnage d’une pièce de tôle (monel) pour fermer le trou qui se trouve désormais sur le passage de roue, fabrication d’un support métallique pour fixer le siège…..passons sur les détails divers pour une réalisation qui a pris là aussi plusieurs heures de boulot! mais le résultat est au rendez-vous, le siège s’en trouve hyper fonctionnel et confortable (testé sur 6 heures de route) et beaucoup moins souple que le siège passager d’origine, ce dernier ayant la facheuse tendance à propulser son occupant dans une série de rebonds successifs et ininterrompus….et en prime, la découpe permet au chauffeur de disposer d’un grand vide-poche supplémentaire.

0000415.jpg0000416.jpg0000417.jpg0000419.jpg0000422.jpg0000424.jpg0000514.jpg
LE CHASSIS : protégé par une ancienne couche de blackson et un bon paquet de graisse, il n’est pas oxydé, si ce n’est un peu en surface dans la partie avant ; la tache va être rude et pénible, car il s’agit de se mettre sur le dos sous l’ambu et de gratter, poncer, dégraisser tout ce qui recouvre le métal, pour ensuite pistoler une peinture souple bitumineuse de protection.0000333.jpg0000359.jpg0000395.jpg0000396.jpg
LE TABLEAU DE BORD ET LA CABINE AVANT: abimé par les infiltrations d’eau et l’ancienne colle à moquette qui le revêtait (et s’est soudé avec le temps)il a nécessité lui aussi un sévère travail de ponçage et de traitement de la rouille : là aussi, la cire antirouille pour corps creux a été généreusement pulvérisée.0000356.jpg0000338.jpg00003741.jpg0000487.jpg0000489.jpg0000495.jpg

TRAITEMENT DE LA ROUILLE : Les vitres et pare brise ont été démontés, ce qui a permis de changer les joints; même traitement pour les éléments de carrosserie démontables , de façon à traiter chaque élément oxydé avec le maximum d’efficacité; on peut voir la tôle de pare brise trés oxydée, qui a nécessité de dégrafer au mieux la tôle, de gratter un max de rouille, ainsi que la traverse d’essuie-glace, puis de pulvériser généreusement une cire protectrice  antirouille dans tous les corps creux,avant de refermer le tout et de remonter le pare brise.

0000372.jpg0000366.jpg0000369.jpg0000374.jpg0000367.jpg

Une fois les défauts redressés et le ponçage intégral de l’ensemble effectué, la caisse est prête pour recevoir les couches d’apprêt; ce dernier est le même que celui employé sur les véhicules militaires actuels, il est prévu pour recevoir ensuite la peinture 3 tons.

0000639.jpg0000642.jpg0000645.jpg0000652.jpg0000653.jpg0000654.jpg

PEINTURE FINALE

Après un ponçage intégral de la caisse (faut pas se fier à l’apparente rapidité de succession de ces opérations) qui a pris au moins 2 jours 0000669.jpg le moment final est enfin arrivé : la peinture!!!

Nous avions heureusement fait un shéma trés précis des motifs que nous voulions réaliser, de façon que les taches de couleur se rejoignent exactement de partout (toit avec cotés, arrière, etc…) . L’opération a été une partie de vitesse (pour pas que la peinture ne sèche entre chaque raccord au risque de faire des démarcations) et d’équilibre sur un escabeau qu’il fallait déplacer, tout en tenant le tuyau d’air du pistolet éloigné de la carrosserie fraichement peinte….on était pas trop de deux!!!

0000674.jpg0000673.jpg0000678.jpg

4 commentaires »

  1. Jeffy dit :

    Tout simplement, époustouflant !!!

    Félicitations, du beau boulot, tant pour le respect
    historique du véhicule, que pour les améliorations
    mécaniques !!!!

    Jean-Philippe alias Jeffy

  2. bernard dit :

    bravo pour le travail effectué. Je suis actuellement en train de faire le meme et je galere pour trouver un joint neuf pour remonter mon pare-brise. Si vous avez un plan, je vous saurai grée de m’en informer. Merci

  3. frederic dit :

    Bonjour !
    Je vais me lancer dans la renovation d’un R2087 !!! je vais avoir besoin de conseils !!!
    Salutations

    C’est super votre renovation !!!

  4. Anne Halvorsen dit :

    Quite gross comme disent les anglais la partie démontage! Pas de doute, je préfère la partie vacances, avec des photos des animaux que vous croisez en pleine nature, ce serait top!

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

sera1 |
l'équipe des rallyes routie... |
o0513ph0o |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MOJREM
| ШЄВ@UT...
| cool mec